Association des Femmes d’Amérique Latine

slide-2011-2

Nicaragua - Situation de la femme au Nicaragua

Don de 10 500€ pour l’achat de filtres de purification d’eau au bénéfice de 590 familles (approximativement 3500 membres de la communauté).

Après une longue lutte contre une dictature de trente années, lutte dans laquelle elle s’est fortement impliquée, la femme du Nicaragua, aidée par le Gouvernement d’Unité et de Réconciliation Nationale, a commencé à participer activement dans tous les secteurs économiques, sociaux, culturels et ainsi que dans la vie politique de la Nation. Le grand changement a été sa participation à la vie publique, secteur quasi uniquement réservé aux hommes jusqu’ à la fin des années 70. En effet, plusieurs femmes se sont retrouvées à des postes de responsabilité des ministères et des postes électifs. Par la Carta Magna de 1987, le Nicaragua a reconnu l’absolue égalité entre les hommes et les femmes et l’obligation de maintenir ces droits.

L’actuel gouvernement du Nicaragua a développé des programmes qui permettent aux femmes en majorité de foyers monoparentals de devenir des agents du développement avec un pouvoir de décision tant au sein de leur foyer qu’au sein de la communauté. Le programme « Faim Zéro » leur permet l’accès aux terres et aux autres sources de production, tandis que le programme « Usure Zéro » leur permet d’avoir des crédits à des taux d’intérêt justes leur permettant d’améliorer leurs commerces. Le programme « Amour » a pour but, entre autre, d’assurer la garde des enfants pendant que les mères travaillent.

Le droit de vote des femmes n’a été reconnu qu’en 1955.

Pour l’actuel gouvernement l’éducation est fondamentale pour le développement de la société permettant la participation des femmes à tous les niveaux d’éducation. Depuis 2007, l’actuel gouvernement a décrété la gratuité de l’éducation et chaque année le Ministère fournit dans les écoles du matériel, des uniformes et des repas scolaires pour que tous puissent accéder à l’éducation.

Après la Campagne Nationale d’Alphabétisation, le taux d’analphabétisme est tombé à 5% et en 2009, le Nicaragua a été déclaré « Territoire Libre d’Analphabétisme » par l’UNESCO.

Partenaires de ce projet

Grâce à Ismaël de Arco Bar Cartegena Antwerpen

Copyright AFAL © 1996 - 2013 - Fait avec ♥ par l'agence derrière GetMarker.io